Chargement en cours
Ma sélection

Lot 752 - LA CEINTURE D’OR - Paul PONS/1903 - LES FOLIES BERGERE - La grande mythologie du [...]

Adjudication sur abonnement

> Voir les offres Premium

LA CEINTURE D’OR
Paul PONS/1903
LES FOLIES BERGERE
La grande mythologie du sport est pavée de trophées plus symboliques les uns que les autres, la Coupe de l’América pour la voile, la Davis pour le tennis, l’auto et l’aérostation ont eu leur Coupe Gordon-Bennett,
le rugby a son Bouclier de Brennus, le hockey sur glace, la Coupe Stanley, et l’on pourrait encore évoquer deux ou trois jolis trophées en football, ou en aviron.
Quelques-uns ont disparu, et leur évanouissement a amplifié leur légende, on songe au Bol d’Or cycliste,
et à la Ceinture d’or pour la lutte.
Or, coup de tonnerre, la Ceinture d’or vient de ressurgir.
Rappelons que Paul Pons, le plus grand lutteur de tous les temps, l’avait définitivement gagnée en 1903, après une troisième victoire dans le grand tournoi des
Folies-Bergère. Premier champion du monde officiel de la spécialité, celui que l’on surnommait «le grand» autant à cause de son fabuleux palmarès, que de son gabarit (1m95, 125k), et de ses victoires sur les plus champions américains, russes ou turcs de la belle époque, était devenu une légende vivante, lorsqu’il mourut noyé lors d’une partie de pêche en 1915.
Son épopée continuait à travers cette ceinture mystérieusement disparue. Et là, la dynamique provoqué par une vente aux enchères la fait ressurgir des eaux de la Garonne. On vous dit qu’elle est magique. Les trois plaques ovales de métal argenté reliées par des anneaux sont en argent massif (poinçons) et représentent bien entendu Hercule (la centrale) et deux de ses travaux, des majeurs, dont son dialogue avec le
lion de Némée.
Elle fut offerte par Dubonnet (l’apéritif) qui est d’ailleurs mentionné. C’est une pièce considérable, qui dans les sports de combat n’a pas d’équivalent.
Poids : 2,250 kg
Le médaillon central : 22x17
Le médaillons latéraux : 19x15 cm
Cette ceinture est mythique. Nous l’avons accompagnée de trois reproductions d’affiches d’époque pour donner une petite idée du lustre qui était le sien.
En ce temps-là, il n’y avait pas 36 catégories de poids ou douze douzaines de fédérations distribuant des ceintures à qui mieux-mieux.
C’est LA CEINTURE D’OR.
La seule. L’unique, même si au fil du temps, elle a perdu sa pellicule dorée.

Demander plus d'information

Thème : Collections (éventails, parfums....) Ajouter ce thème à mes alertes