OMEGA

Lot 6
Aller au lot
Estimation :
300 - 500 EUR
S'inscrire sur drouot.com
OMEGA

Seamaster - référence 2767 - 4 - SC


Montre de ville en acier à mouvement automatique.


• Boîtier rond en acier, lunette lisse, couronne cannelée, fond clippé.


• Cadran argent (patiné), index épis et chiffres arabes appliqués, aiguilles dauphine, trotteuse centrale droite.


• Bracelet en cuir marron, boucle ardillon en métal.


Boîtier, cadran et mouvement signés.


Mouvement : mécanique à remontage automatique à bumper.


Mouvement calibre 354 - numéroté 10.451.095 (vers 1948)


Boîtier numéroté 2767 - 4 - SC Diamètre : 32 mm - Longueur du bracelet : 15 - 20 cm


Avec son « S » stylisé de la première série des Seamaster, cette montre présente tous les codes de la montre sportive du début des années 1950 : diamètre contenu de 32 mm, couronne surdimensionnée, index épis avec chiffres 3/6/9. Les anses préfigurent les anses Lyres qui apparaîtront quelques années plus tard.


Comme le vantait la publicité d'époque (page 274), un modèle similaire était destiné « aux hommes d'action », soit les 26000 pilotes de la Royal Air


Force, qui en furent pourvus lors de la seconde guerre mondiale.


Un modèle similaire figure au musée Omega de Bienne sous la référence 93 (page 275) et 2377 (page 285).


Rapport de condition :


Bon état général, patine du cadran, rayures d'usage et patine sur le boîtier, la montre fonctionne lors de l'expertise, sans garantie de fonctionnement dans le temps, une révision d'usage conseillée..



Seamaster


Gamme « civile », différente des montres de plongée


Le terme Seamaster apparait dans l'histoire d'Omega en 1948 avec le lancement de cette gamme aux seins des collections de la manufacture de Bienne, en même temps que les collections


Speedmaster et Railmaster.


« Maître des eaux » comme nous pourrions le traduire, cette collection se caractérise par des montres étanches. Attention toutefois à ne pas confondre montre « étanche » et montre de « plongée ».


L'étanchéité était au lendemain de la seconde guerre mondiale, l'innovation que les marques pouvaient proposer à leurs clients, en raison du développement et des progrès liés aux commandes militaires durant ce conflit. Omega avait d'ailleurs livré à la RAF près de 26000 montres, après avoir exigé des montres parfaitement étanches, précises, fiables, facilement réparables. Il est donc amusant de constater que des montres liées à l'aviation anglaise deviendraient le symbole de la montre étanche, liée indirectement au monde nautique et aux sports associés.


Autre avancée technique concordante avec l'étanchéité et les montres sportives, les substances luminescentes. Certes radioactives et dangereuses comme le radium, elle permettent aux porteurs de ces montres de lire l'heure dans l'obscurité.


Avec des design plus affirmés, l'augmentation de la taille des calibres et les demandes des consommateurs, la gamme Seamaster va s'agrandir, offrant un large panel de montres allant de la simple trois aiguilles aux chronographes.


Connue dans le monde entier pour avoir équipé certains corps d'armées et les agents secrets au cinéma, cette vaste gamme de montres étanche est encore très appréciée par les collectionneurs à travers le globe et est souvent la porte d'accès à l'univers de l'horlogerie pour de nombreux amateurs.


Si les modèles ont évolué avec le temps, la police de caractère elle aussi a connu quelques changements. C'est le « S » de Seamaster qui voit son design se transformer, pour ne plus changer depuis près de 30 ans. Voici quelques exemples de signatures présentes sur les montres proposées lors de cette vente. Notons que l'immense majorité de la production Omega de la gamme Seamaster (plus particulièrement sur les montres étanches et non de plongée) fut commercialisée avec des cadrans dans les tons argenté/crème, dont les patines les rendent uniques.


Les montres Seamaster de plongée seront présentées plus loin dans la vente, dans une partie dédiée.


La différence entre « montre étanche » et « montre de plongée ».


Une montre étanche n'est pas forcement une montre de plongée, mais une montre de plongée est forcement étanche.


En plus d'une étanchéité parfaite, une montre de plongée doit répondre (au minimum) à la norme ISO 6425 : résister à une profondeur de 100 mètres, un système de mesure sécurisé d'indication du temps de plongée (une lunette tournante par exemple) et une visibilité dans l'obscurité de cette mesure.


Note de l'expert : les montres de cette vente ayant été ouvertes pour expertise, elle ne sont plus étanches. Une révision d'usage avec contrôle de l'étanchéité

Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue